450 580-PIED

Traitements podiatriques pour enfants

À propos de la podopédiatrie

L’apprentissage de la marche se trouvant au cœur du développement de l’enfant, il est indispensable d’être attentif aux signes avant-coureurs de problèmes de développement risquant de devenir chroniques avec l’âge. Des traitements sans douleur, appliqués en bas âge, permettent de favoriser un développement sain.

Voir tous les services

Pathologies et maladies fréquentes

  • Démarche atypique (pieds vers l’intérieur ou l’extérieur)

    La démarche, que ce soit les pieds vers l’intérieur ou les pieds vers l’extérieur, s’avère tout à fait normale selon les différents stades de développement chez l’enfant. Un enfant qui commence à faire ses premiers pas adoptera une démarche beaucoup plus large avec les pieds tournés vers l’extérieur pour augmenter sa base de support et être plus stable au sol.

    Au fur et à mesure que la musculature se développe, l’enfant deviendra de plus en plus stable et les pieds se trouvent à reprendre une position adéquate et plus droite.

    Advenant qu’une démarche vers l’intérieur ou l’extérieur persiste quelques mois après le début de la marche et que vous remarquez que votre enfant trébuche régulièrement, il est suggéré de consulter votre podiatre pour obtenir un plan de traitement adapté au développement de votre enfant.

  • Démarche sur la pointe des pieds

    Il existe plusieurs causes en lien avec la démarche sur le bout des orteils chez les enfants. Il est important d’en valider la provenance pour ensuite trouver la solution afin de corriger la démarche de l’enfant dès son jeune âge.

    Plusieurs composantes peuvent mener à ce type de démarche :

    • Mauvaises habitudes que l’enfant peut adopter
    • Hypersensibilité sensorielle, phénomène par lequel l’enfant aurait une amertume ou dégoût face aux différentes textures du sol
    • Rigidité au niveau des mollets, ce qui empêche l’enfant de déposer le talon complètement au sol naturellement
    • Dans des cas plus rares, il peut survenir un trouble neurologique pour lequel il y a un retard dans le développement moteur
  • Pieds plats

    Les enfants de moins de 18 mois ont presque tous les pieds plats en raison du tissu adipeux naturel qui se situe sous leurs pieds en bas âge.

    L’arche plantaire se crée naturellement chez les enfants et se produit dès les premiers pas. Vers l’âge de 7 ans, le développement de l’arche plantaire devrait être complété. Advenant que ce ne soit pas le cas, on parle de pieds plats infantiles et un podiatre pourra proposer un plan de traitement par orthèses plantaires pour mieux guider la croissance.

    Le podiatre, de par sa formation et compétences, est en mesure d’évaluer si le développement de votre enfant est normal et suit la courbe de normalité selon son âge.

  • Douleur de croissance

    Une douleur de croissance se reconnaît par une douleur aux jambes, aux genoux et aux pieds. En général, elle se fait ressentir surtout en soirée ou pendant la nuit après que l’enfant ait fait un effort physique prolongé durant la journée.

    Les douleurs de croissance affectent 50% des enfants, surtout ceux qui grandissent rapidement. Une poussée de croissance provoque des étirements musculaires, ce qui engendre une forte traction au point d’insertion du muscle. Cette douleur peut se faire ressentir pendant quelques heures, voire quelques jours.

    Lorsque la douleur persiste sur plusieurs jours, il est possible que la cause soit d’origine biomécanique. Dans ce cas, il est recommandé de faire une évaluation afin de cibler la source de la douleur et valider si le port d’orthèses plantaires est nécessaire.

  • Déviation des genoux (Genu valgum & genu varum)

    Genu valgum

    Le genu valgum est une déviation du membre inférieur pour laquelle les deux genoux se touchent en position debout alors que les chevilles sont écartées. Les jambes ont l’apparence d’un X.

    Il est tout à fait normal de l’observer chez les enfants âgés de 3 à 6 ans, mais devrait se corriger naturellement dès l’âge de 7 ans.

    Genu varum

    Dans le cas d’un genu varum, les genoux ne sont pas collés l’un à l’autre et les chevilles se touchent très facilement. Nous l’observons naturellement de la naissance à 18 mois et devrait se corriger naturellement vers l’âge de 2 ans.

    Dans les deux cas, les pressions exercées au niveau des genoux ne se font plus aux endroits habituels et des douleurs peuvent apparaître. En cas de doute, n’hésitez pas à consulter votre podiatre afin de valider si votre enfant suit la courbe de normalité pour son âge.

N’attendez pas de souffrir avant de consulter!

Nous joindre

N’attendez pas de souffrir avant de consulter!

Nous joindre
Ordre des Podiatres du Québec Blanko créativité numérique